Amis
Ange paradoxal
Ange paradoxal (version acoustique)
Au détour d'une plage
Au revoir Marjolaine
Automate
Avertissement
Bal en solitaire
Cadeau de Dieu
Ce que je ne suis pas
Chanson d'amour
Chanson douce
Combat pour une chanson (poésie)
Communique
Coupable d'être vivant
Dans tes bras
Dansons
Devant la mer
Elle n'a fait que passer
Élodie
Extraordinaire
Fantômes
Grimoire maudit
Guerlédan
Hier
Hiver
I will kill them
Il est temps de parler
Je l'aime... Tant pis.
Je ne pense plus qu'à toi
Je vis sous le Soleil
Juste une prière
L'échec
L'inconnu
La lettre d'un fou
La prière d’Israël
Le bateau ne reviendra pas
Le ruisseau
Le tragédien
Les échos du silence
Les frontières du temps
Les poètes d'automne
Mon armoire à passé
Ne fais pas de bruit
Nuage
On ne profite pas
On s'oubliera ?
Oranger (instrumental)
Overdose de la Méthode Rose
Partir et oublier
Pas un ange, pas un démon
Puisque tu me mens
Quand on s'aimait
Quelques notes, quelques mots
Raphaëlle, fille d’Isabelle
Sache et reçois
Soir de décembre
Tu es à moi
Un autre que moi
Un sentiment bizarre
Vide
Ville
Vivo bajo el Sol
Voici mon jardin
Voyage (instrumental)
Zède




Au revoir Marjolaine

Paroles et musique : Jérôme
Arrangements : Éric Miller
Tous droits réservés

Interprétation vocale : Matt Evans, au studio de Martin Lascelles à Monbazillac
Réalisation musicale : Éric Miller
Production : Jérôme


Pour télécharger la chanson : cliquez ici.




C Am F G
C Am F G

C Am

On croirait un amour d'été
F G
Juste quelque chose de passage
C Am
Quelque chose qui n'a jamais existé
F G
Juste un acte manqué, dommage
C Am
On accuse la timidité
F G
C'était le principal barrage
C Am
On s'accuse de ne pas avoir osé
F G
De ne pas avoir parlé. J'enrage
C Am F G

Refrain
Au revoir Marjolaine
Je n'ai pas consolé ta peine
Au revoir digue dondaine
Au revoir Marjolaine
Au revoir Marjolaine
Je te laisse avec ta peine
Je te laisse à la fontaine
Au revoir Marjolaine


Pourtant la route nous a rencontrés
Et les oiseaux, juste un mirage
Il aurait pu être réalité
Par delà nos enfantillages
Que reste-t-il de cet été ?
Que reste-t-il de mon passage ?
L'amour est toujours prisonnier
Et l'amitié en est la cage


Et nous allons nous séparer
Je retourne à mon vagabondage
Dis-moi si je vais te manquer
Ou bien si je me décourage
J'aurais voulu réessayer
Je dois reprendre mon voyage
Nous reverrons-nous un jour ? Jamais
La chance est morte, pas ton image