Amis
Ange paradoxal
Ange paradoxal (version acoustique)
Au détour d'une plage
Au revoir Marjolaine
Automate
Avertissement
Bal en solitaire
Cadeau de Dieu
Ce que je ne suis pas
Chanson d'amour
Chanson douce
Combat pour une chanson (poésie)
Communique
Coupable d'être vivant
Dans tes bras
Dansons
Devant la mer
Elle n'a fait que passer
Élodie
Extraordinaire
Fantômes
Grimoire maudit
Guerlédan
Hier
Hiver
I will kill them
Il est temps de parler
Je l'aime... Tant pis.
Je ne pense plus qu'à toi
Je vis sous le Soleil
Juste une prière
L'échec
L'inconnu
La lettre d'un fou
La prière d’Israël
Le bateau ne reviendra pas
Le ruisseau
Le tragédien
Les échos du silence
Les frontières du temps
Les poètes d'automne
Mon armoire à passé
Ne fais pas de bruit
Nuage
On ne profite pas
On s'oubliera ?
Oranger (instrumental)
Overdose de la Méthode Rose
Partir et oublier
Pas un ange, pas un démon
Puisque tu me mens
Quand on s'aimait
Quelques notes, quelques mots
Raphaëlle, fille d’Isabelle
Sache et reçois
Soir de décembre
Tu es à moi
Un autre que moi
Un sentiment bizarre
Vide
Ville
Vivo bajo el Sol
Voici mon jardin
Voyage (instrumental)
Zède




Les échos du silence

Paroles : David Linares
Musique et arrangements : Jérôme
Tous droits réservés

Réalisation et interprétation : Éric Miller
Production : Jérôme


Cm E♭ B♭7 Cm
Cm E♭ B♭7 Cm

Cm E♭ B♭7 Cm

D'être seul sans aimer n'a plus trop d'importance
Cm E♭ B♭7 Cm
Que les maux sans crier ont pour loi le silence
A♭ E♭ B♭ E♭
C'est le sombre reflet d'une vie de malchance
A♭ E♭ B♭ E♭
Quand on a pour parler les échos du silence
E♭

La nuit vient de tomber sous le pont du soupir
Où un homme est couché, fatigué de vieillir
Tassé par les années, esclave de sa souffrance
Son corps peut bien trembler : il ne gêne que le silence

Refrain
B♭ Cm A♭ B♭
Tous ses mots abîmés par l'écho du silence
B♭ Cm A♭ B♭
N'ont pas trop attiré la devise de la France
A♭ E♭ B♭ E♭
Il souffre en liberté dans ce monde qui avance
A♭ E♭ B♭ E♭
Vidé d'égalité, avide d'intolérance
E♭


Son avenir s'est joué au rythme des saisons
Son destin s'est noué dans les mailles d'un chaînon
Si la roue a tourné, il n'en veut à personne
Fatigué d'exister, le silence l'emprisonne

Sans amour et sans toit, son nom comme seul trésor
La rue pour seul endroit, le pont pour seul décor
C'est le sombre reflet d'une vie de malchance
Quand on a pour parler les échos du silence